Le défi du présent, jour 15 : “Sortir de la dimension temporelle” – Journal

SPIRITUALITE


Cet article fait partie du journal que je tiens de mon défi du présent: 10 semaines pour lire, intégrer et mettre en pratique dans mon quotidien les enseignements de “Le pouvoir du moment présent” d’Eckhart Tolle.

Retrouvez les autres entrées de cette troisième semaine du défi ainsi que le journal des autres semaines.

Mon objectif du jour

Le temps – le passé et le futur – est l’indissociable compagnon de l’ego. L’un ne peut fonctionner sans l’autre.

l'ego est prisonnier du temps

Le temps, tout comme l’ego, est une illusion.

le temps est une illusion

Mettre fin à l’illusion du temps permet ainsi de sortir de l’ego, de se désidentifier du mental.

mettre fin à l'illusion du temps pour se dés identifier du mental

Mettre fin au temps consiste à choisir:

  1. de sortir de la dimension temporelle chaque fois que vous n’avez pas besoin du temps pour des raisons pratiques.
  2. et de plonger davantage dans le présent.
se défaire du temps

Même si ces deux choix sont liés – l’un entraînant l’autre – je décide de commencer ma mise en pratique en m’arrêtant aujourd’hui sur le premier: je vais donc “[m’exercer] à soustraire [mon] attention du passé et du futur quand la nécessité ne se présente pas” pour des raisons pratiques.

Etre capable de faire directement ce choix de sortir de la dimension temporelle demande une certaine expérience de la présence. Aussi, Tolle propose une pratique préalable: “Si vous éprouvez de la difficulté à accéder directement à l’instant présent, exercez-vous d’abord en observant la tendance habituelle de votre mental à vouloir fuir le moment présent.

Le mental a tendance à fuir le présent, soit pour ressasser le passé, soit pour imaginer un futur. Ce futur imaginé sera que le présent et générateur d’inquiétude. Ou il sera meilleur que le présent et générateur d’espoir.

Je vais aujourd’hui m’attacher à observer cette tendance à la fuite. Observer ces fuites, sans les juger, ni les analyser. Observer ces fuites, sans chercher à y mettre fin immédiatement. La simple observation suffit d’ailleurs, car “dès l’instant où vous prenez conscience que vous n’êtes plus présent, vous l’êtes.

observer la tendance du mental à fuir le présent

Mes observations

Aujourd’hui, je me rends à Zürich pour coordonner l’organisation et le déroulement d’un événement public en ligne. J’ai une longue liste de choses à régler afin que tout se passe bien. Autant dire que mes fuites vers le futur sont nombreuses. Certes, il s’agit d’un futur proche, dont l’horizon ne dépasse pas la journée. Mais des fuites néanmoins, qui m’éloignent de la réalité de l’instant présent, de cet instant fin comme une lame de rasoir.

En cette journée chargée, il m’est donc difficile d’éviter ces fuites. Mais même ne serait-ce que les observer paraît déjà compliqué. Lorsque j’arrive à me souvenir de le faire, je me rends compte que cela fait plusieurs heures que je n’y ai pas pensé et que durant ce laps de temps mes nombreuses fuites ont échappé à ma conscience.

Cela me fait penser à une phrase que j’avais lue de F. M. Alexander. Je ne me souviens plus de sa teneur exacte, mais je crois qu’elle disait quelque chose comme:

The hardest thing is to remember to remember.” (“La chose la plus difficile est de se rappeler de se rappeler.”)

Arriver, dans le tumulte du quotidien, à me rappeler que je dois me rappeler d’observer mes fuites du présent.

En essayant de retrouver la citation exacte de F. M. Alexander, je tombe à la place sur une citation similaire de Stephen Batchelor, un enseignant bouddhiste:

“One of the most difficult things to remember is to remember”.
to remember. (Une des choses les plus difficiles à se rappeler est se rappeler de se rappeler.)”

Stephen Batchelor, Buddhism without Beliefs.

Newsletter par e-mail

Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles directement dans votre boîte mail !

(pas de spam, désinscription possible à tout moment en 1 clic)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code