Le défi du présent, jour 8 : “Ne plus créer de temps” – Journal

SPIRITUALITE


Cet article fait partie du journal que je tiens de mon défi du présent: 10 semaines pour lire, intégrer et mettre en pratique dans mon quotidien les enseignements de “Le pouvoir du moment présent” d’Eckhart Tolle.

Retrouvez les autres entrées de ce journal.

Mon objectif du jour

Je vais me concentrer aujourd’hui sur l’invitation de Tolle à ne plus “créer de temps” et à vivre dans le présent.

ne plus créer de temps

Tolle explique que le mental “ne peut fonctionner et garder le contrôle sans le temps, c’est-à-dire sans le passé et le futur“: le passé lui donne son identité; le futur est une source soit de préoccupation, soit d’espoir de satisfaction. Le mental cherche ainsi toujours à s’échapper de l’instant présent, à “[le] dissimuler derrière le passé et le futur“. Cette fuite du présent et cette accumulation de temps sont causes de souffrance. De souffrance inutile. “Si vous ne voulez plus créer de souffrance (…), ne créez plus de temps, ou du moins, n’en créez pas plus qu’il ne vous en faut pour faire face à la vie de tous les jours.

Comment faire pour ne plus créer de temps ? Voici quelques invitations de Tolle, que je laisse guider ma journée:

  • Prenez profondément conscience que le moment présent est toujours uniquement ce que vous avez.
  • Faites de l’instant présent le point de mire principal de votre vie (…), votre lieu de résidence principal et accordez de brèves visites au passé et au futur lorsque vous devez affronter les aspects pratiques de votre vie.
  • Ne réduisez pas le présent “à un moyen d’arriver à quelque instant futur qui n’existe que dans le mental, jamais dans la réalité“.

Mes observations

En début d’après-midi, je me retrouve au travail avec d’une part, une longue liste de tâches relativement urgentes, et d’autre part, un temps pour les accomplir qui me paraît trop court. En bref, la recette idéale pour sentir le stress monter en moi.

Habituellement, je réagis à ce stress en passant en mode “check-list”: je liste mes tâches, les planifie, puis me mets à les accomplir le plus vite possible. Je suis tout entier focalisé à atteindre ce moment futur où j’aurai pu biffer toutes les tâches de ma to-do list et où je pourrai retrouver une paix intérieure (qui ne durera en fait que jusqu’au prochain moment de stress). En d’autres termes, je me mets typiquement, pour reprendre les mots de Tolle, à réduire le présent “à un moyen d’arriver à quelque instant futur qui n’existe que dans le mental, jamais dans la réalité“.

Aujourd’hui, j’essaie d’éviter cette réaction habituelle et de répondre différemment. J’essaie de garder mon attention sur le présent. Sur la tâche que j’accomplis en ce moment précis, et non sur toutes celles qui m’attendent encore. Sur le geste que je pose en ce moment en vue d’accomplir une tâche et non pas sur ce résultat futur. Même si certaines tâches nécessitent de visiter le passé (p. ex. pour se remémorer une décision prise en lien avec un sujet) ou le futur (p. ex. pour planifier certaines choses), j’essaie de le faire sans perdre le lien avec le présent – de rester connecté par mes sens à ce qui m’entoure.

J’observe que tout cela a pour effet d’empêcher mon stress de grandir. Je me sens plus calme. Pourtant, je ne suis pas encore arrivé au bout de mes tâches. Je n’ai même pas établi une planification temporelle de celles-ci qui puisse me rassurer, en me montrant qu’il est possible que j’en arrive à bout dans le temps à disposition, alors que d’habitude c’est le moyen que j’emploie pour tenter de calmer mon stress. Aujourd’hui, je semble ne pas en ressentir le besoin. On dirait que, pour une fois, j’arrive à m’accommoder d’un futur incertain.

Qu’est-ce qui a changé ? Est-ce que moins je vais dans le futur, moins je ressens le besoin d’y aller ? Aurais-je prise de conscience que la paix se trouve en restant au présent, non en essayant de contrôler le futur ? Aurais-je réalisé que rien de grave ne peut véritablement m’arriver dans le futur puisque, quoi qu’il arrive, je pourrai y faire face, en restant présent ?

Newsletter par e-mail

Inscrivez-vous pour recevoir les nouveaux articles directement dans votre boîte mail !

(pas de spam, désinscription possible à tout moment en 1 clic)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code